Le Racing Club de Versailles : 1965-1970 (« Régional »)

Ecusson RCV
Création RCV

L’ère moderne du Rugby versaillais débute alors, et avec elle, une période de forte croissance. Aux anciens de l’USEG se joignent de nouveaux joueurs dont beaucoup sont issus du lycée Hoche. Deux des premières photos du nouveau Club sont présentées ci-dessous.

Versailles Racing 1965-1966

Debout (de gauche à droite) : Baudouin – Roger Fournil – André Soulier – X – Robert Bétanne – Luc Canut – Marc Pietri – X – Accroupis (de gauche à droite) : Jean-Louis Bartel – Jean-Louis Croquet – Tenant – Jean-Claude Séguier -Bruno Neyreneuf – Cazenave – Buret

Versailles Racing

Debout (de gauche à droite) : Jean Médina – Roger Fournil – André Soulier – Robert Bétanne – Luc Canut – Marc Damien (Capitaine) – Thierry Rommel (qui se tuera en voiture quelques années plus tard)- Patrick Rommel – Marc Piétri. Accroupis (de gauche à droite) : Pineda – Jean-Claude Causse – Bannel – Jean-Louis Croquet – Jean-Claude Séguier – Ollivier – Allard (Luc Ragot est aussi un des joueurs de cette époque).

Versailles 65-66 capelle

Debout (de gauche à droite) : Gally – Roger Fournil – Robert Bétanne – Rey – André Soulier – Lucien Houssaye – Luc Canut – François Capelle – Marc Pietri – Baudouin – X – Accroupis (de gauche à droite) : Jean-Louis Croquet – Luc Ragot – Jean-Louis Bartel – Jean-Claude Séguier – Tenant -Cazenave – X – Buret

Versailles 1965 jeu dans la boue

L’effectif du Club dépasse rapidement les 200 joueurs. C’est l’époque de l’arrivée de nombreux joueurs en provenance du Lycée Hoche (Luc Ragot, Artigalas, Jean-François Luiggi, Piere-Yves Peyrieux, Alain Vuillequez, Marc Marger, Philippe Capelle, Hautecoeur, Marc Dagain,

Astier, Alain Dermenjian, Nicolas Grimal, Guilhem Royer de la Bastie, Vuillemuth, Olivier Neyreneuf, Dominique Laurent..), de l’Ecole Nationale Supérieure d’Horticulture (Jean-Paul Verdier, Alain Dharthenucq, Christophe Magnet, Jean-Jacques Pastol, Gilles Lemaire, Hughes Lambert),

Versailles 1965 attaque Capelle

de l’Ecole Nationale Supérieure des Industries Alimentaires (Michel Saudan), de militaires et gendarmes issus des régiments du camp de Satory. Avec de nouveaux dirigeants (Pierre Marbleu, Vialar, David et Girodet, puis Alain Pougault), le club crée et développe les premières équipes de jeunes (Cadets et Juniors) ainsi que la première Ecole constituée de Poussins, Benjamins, Minimes et Cadets).

Des structures nouvelles se mettent en place. C’est l’époque des déplacements de fin de saison dans les villes de Winchester, Cardiff, Londres, Hanovre et des tournois organisés au Stade Montbauron avec ces mêmes clubs étrangers. C’est aussi la décennie pendant laquelle le Club s’internationalise avec Venter (Afrique du Sud), Brian (Australie), Moriarty (Pays de Galles), des joueurs anglais, africains et un Américain.

Mr Jean-Claude Seguier
Mr René Canu-Monget
Mr Michel Barre
Mr Pierre Briand

Sous les présidences successives de Jean-Claude SEGUIER (1966-1980), de Michel BARRE (1981-1985), de René CANU-MONGET(1985-1988) et de Pierre BRIAND (1988-1992), le palmarès du Club s’enrichit fortement.

La Saison 1965-1966 est la première saison complète pour une équipe Juniors Versaillaise.

En Seniors, Versailles termine honorablement le championnat d’Ile de France de seconde Série et rencontre aussi deux fois le club Allemand d’Hanovre. Après avoir gagné à domicile par 14-6, Versailles gagne à Hanovre le 5 juin par 19-14 et dans la composition suivante : Cazenave, Jean-Claude Séguier, Gaul, Jean-Claude Causse, Bannel, Jean-Louis Croquet, Ceccaldi, Cantegreil, Patrice Rommel, Thierry Rommel, Luc Canut, Robert Bétanne, Roger Fournil, Jean Médina, Lucien Houssaye.

Au Cyrano, le 23 Mars 1966 le programme de l’avant-première de l’Olympia présente simultanément : Hughes Auffray, Marianne Faithfull, Nino Ferrer, Pascal Danel et Paul Preboist. Quelle affiche !!!

Pour la saison 1966-1967, la section Rugby du Racing Club de Versailles dispose d’un Bureau composé de Jean-Claude Séguier (Président), Thierry Rommel (Vice-Président), Roger Fournil / Brachet (trésoriers) et Jean Colin / Galy (secrétaires). L’entraînement des Seniors s’effectue le jeudi soir à partir de 20H30, au Stade des Chantiers. C’est aussi la première année pour une équipe Cadets à Versailles.

C’est en Septembre que Marc Damien (2ème ligne de devoir) arrive au Club, club qui enregistre aussi le retour de Pineda (¾ centre) et l’arrivée de joueurs tels Buret, Jean Volet, Gilles Lemaire et Jean-Jacques Pastol (tous deux de l’Ecole Horticulture).

Le Championnat débute au mois d’Octobre par un match nul 8-8 contre les cheminots du SCPO Ivry. Versailles présente ce jour là : Jean Médina, Roger Fournil, Soulier, Canut, Robert Bétanne, Marc Damien, Thierry et Patrice Rommel, Marc Pietri, Pineda, Jean-Claude Causse, Bannel, Ollivier, Jean-Claude Séguier, Jean-Louis Croquet et Allard.

Cette année là, une première équipe Cadets est mise sur pied. Les Juniors se font battre 11-6 par Hanovre le 1er Novembre au Stade de Porchefontaine dans la composition suivante :

Hanovre Juniors RCV

de gauche à droite debout : Jean-Claude Séguier (Président), Alain Dermenjian, Nicolas Grimal, Lucien Houssaye, Hautecoeur, Vicq, Hugier, Richard, Guilhem Royer de la Bastie, Jean-François Luiggi (en civil), de gauche à droite accroupis : Astier, de Lantaigne, Marc Dagain, Jean-Louis Mercier, Christian Josselin, Collet et Morisseau. Il prennent leur revanche le 12 mars 1967 en gagnant à Hanovre par 8-6 avec comme équipe :

Hanovre Juniors RCV

de gauche à droite debout : Jean-Claude Séguier (Président), Marc Pietri, Pierre-Yves Peyrieux, Michel David, Hautecoeur, Philippe Capelle, Luc Canut, Alain Dermenjian, Hugier, Blanc, ,… Roger Fournil (Trésorier) de gauche à droite accroupis : Jean-Louis Mercier, Richard, Marc Dagain, Vuillemuth, Christan Josselin, Morisseau, Georges Girodet.

Hanovre Juniors RCV

Au mois de Mai, Hughes Auffray chante au stade Montbauron devant 10 000 spectateurs à l’occasion de la nuit du Scoutisme.

Versailles 66 67 Saudan

de gauche à droite debout : Jean-Claude Séguier (Président), Tenant, Luc Canut, André Soulier, Alain Dermenjian, Gilles Lemaire, Marc Damiens, Pierre-Yves Peyrieux, Jean-Paul Verdier, Bruno Neyreneuf, Roger Fournil (Trésorier)- de gauche à droite accroupis : Marc Pietri, Pinéda, Michel Saudan, Olivier Neyreneuf, Francis Prudhomme, Jean Medina (Vice-Président).

Versailles termine 3ème du Championnat et ne monte pas en Honneur, ce que fait Rambouillet. Comme le titre Les Nouvelles de Versailles, « c’est aussi une victoire versaillaise puisque de nombreux joueurs de cette formation on débuté au Versailles Rugby Club (Alain et Christian Pinel, Michel Pierre, François Puzenat, Pierre et Jacques Souchaire, Alain Parou, Séverin et Brochet). Souhaitons qu’un jour ces versaillais exilés reviennent défendre les couleurs de la Cîté Royale ». Cela ne sera malheureusement jamais le cas…

La Saison 1967-1968 voit l’arrivée au Club de Christophe Magnet, d’Alain Darthenucq, de Jean-Paul Verdier (tous de l’Ecole Nationale d’Horticulture), de Christian Mignot (fils d’André Mignot, Maire de Versailles), de Gilbert Duysens, de Villemouth, de Yves Tignères (en provenance du XIII Catalan), Michel Saudan, d’Olivier Neyreneuf et de Jean Bouillaguet. Une première équipe Minimes est créée. Le 1er match de Championnat Honneur se traduit par un match nul contre La Monnaie avec comme composition : Tenant, André Soulié, Alain Dermenjian, Philippe Capelle, Marc Damiens, Guilhem Royer de la Bastie, Bruno Neyreneuf, Marc Pietri, Jean-Louis Bartel, Pineda, Ollivier, Jean-Louis Croquet, Guitton, Gérard Prudhomme.

Equipe mixte seniors Lemaire 1968

Ci-dessus, une équipe mixte de cette année avec debout : Christian Mignot, Philippe Capelle, Patrice Burnat, Gilles Lemaire, X, Jean-Paul Verdier — au second rang debout : X — accroupis : Roger Fournil, Marc Dagain, Guitton, Jean-Claude Séguier, Alain Dharthenucq, André Furon

Une tribune de 120 places est installée et inaugurée le 10 mars 1968. Versailles ne monte pas en Honneur car les Seniors terminent second du championnat dans une poule marquée par des derbys contre Saint-Cyr et Maisons Laffitte.

Les 4 et 5 mai, un grand Tournoi International a lieu au Stade Montbauron avec les clubs de Winchester RFC, Elite Hanovre 1927 et l’ASC Energie Atomique Saclay (où Michel Barré, pas encore versaillais, joue alors N°10). Versailles s’impose par 6-3 en finale aux dépens de Winchester.

A l’issue du Tournoi, un grand dîner est organisé au Palais des Congrès. Christophe Magnet (capitaine du jour) est féli cité par André Mignot (Maire de Versailles) en présence du Maire de Winchester et de André Cadoret (1er Maire Adjoint).

Magnet Mignot Winchester
Tournoi international rugby Montbauron

Le 19 mai, en pleine période des événements de Mai 68, Versailles se rend en Belgique (victoire 12/3 contre Anderlecht) en croisant des files ininterrompues de cars de CRS qui filent vers Paris pour aller assurer le maintien de l’ordre durant les manifestations estudiantines.

Au mois de Juillet, Patrick Meyer (fondateur de la radio RFM) a un grave accident de voiture dans la descente de Poissy qui lui laissera des séquelles importantes (Fauconnier qui était avec lui est aussi blessé).

La Saison 1968-1969, Pérenne (un deuxième ligne longiligne et agrégé de maths en provenance du PUC), Hughes Lambert (2ème/3ème ligne de l’Ecole Nationale d’Horticulture et International de Hand-Ball) rejoignent le club tout comme des recrues exceptionnelles qui vont marquer l’histoire du Club : Bernard Maillot (3/4 aile, ex USA Limoges), André Furon (talonneur virevoltant et diabolique, ex FC Auch) et Jean-Paul Fichet (demi d’ouverture /arrière, buteur exceptionnel, ex Chalons sur Saône et successeur de Michel Vannier, ex arrière du XV de France).

Versailles rugby club 1968-1969

Debout (de gauche à droite) : André Furon, Lucien Houssaye, Marc Pietri, Alain Dermenjian, Marc Damien, Jean-Paul Verdier, Gilles Lemaire, Hugues Lambert, Accroupis (de gauche à droite) : Yves Tignères, Olivier Neyreneuf, Jean-Jacques Pastol, Claude Pineda, Jean-Claude Causse, Michel saudan, Jean-Louis Bartel

Fichet Pietri

Le 15 Septembre, un match retour est organisé contre Anderlecht à Porchefontaine. Versailles l’emporte par 29-6 (sur la photo, Alain Dermenjian s’arrache d’une mélée ouverte, bien soutenu par Marc Damiens à sa droite et Garceau à sa gauche).

A l’issue des matches aller, Versailles est invaincu. Au sein des équipiers premiers qui vont marquer cette saison, on trouve : Lucien Houssaye (dit « Béru »), Alain Dermenjian, Tenant, André Furon, André Soulié en 1ère ligne – Marc Damien, Pérenne, Jean-Paul Verdier (dit « Nounours », Ecole nationale d’Horticulture) en seconde ligne – Marc Pietri, Guilhem Royer de la Bastie, Bruno Neyreneuf, Gilles Lemaire, Hughes Lambert en 3ème ligne- Michel Saudan, Christophe Magnet, Jean-Paul Fichet, Luc Ragot en demis – Grillères, Bernard Maillot, Jean-Louis Bartel, Yves Tignières, Jean-Claude Causse (ex Pamiers), Pineda en ¾ et Olivier Neyreneuf (tout juste Junior) à l’arrière.

Cette équipe va non seulement avoir des résultats, mais aussi elle va marquer son empreinte dans toute l’Ile de France par la qualité de son jeu (notamment par l’efficacité redoutable de son 5 de devant et par le flair de son jeu de ligne derrière, du 9 au 15).

Le 5 février 1969, Toutes Les Nouvelles de Versailles peuvent titrer « Invaincu depuis Novembre 1967, le RCV termine 1er, monte en Honneur et se qualifie pour le Championnat de France ». Néanmoins, le 13 Mars, Versailles, bien que dominateur, est battu 10-8 en finale du Championnat Ile de France par son grand rival d’alors, le CSM Clamart.

Les équipes Seniors 2 et Juniors A (il y a alors une équipe Juniors B) vengent les Seniors 1 en remportant toutes deux le Championnat d’Ile France. Quant aux Cadets, ils ne deviennent que Champion des Yvelines !!!

Sans même utiliser Olivier Neyreneuf qui est déjà titulaire comme N°15 de l’équipe fanion, Le Groupe Juniors qui décroche le titre et au sein duquel joue une 3ème ligne « royale » issue du Lycée Hoche (François Robert, Yvon Colleaux, Rambert)est présenté ci-dessous.

Juniors 68 69

Debout (de gauche à droite) : Philipe Capelle (dans son beau maillot d’arbitre, Nicolas Grimal, Jean-Yves (« Horti »), Constantino, Yvon Colleaux, François Robert, Rambert, Peron, X, Buret (encadrant), Hautecoeur. Accroupis (de gauche à droite) : Jean Medina (dirigeant),Henri Neel, X, Christian Josselin, Franck Brunet, X, François Marie Plègue, Tribouillois, Girodet (dirigeant)

Juniors 68 69

Sur cette autre photo des Juniors 68-69, on trouve Constantino, Peron, X, Nicolas Grimal, X, X, François Robert, Rambert, Roger Fournil (Dirigeant)Accroupis (de gauche à droite) : Tribouillois, Juhel, X, X, Christian Josselin, Christian Mercier, Henri Neel

Outre ces joueurs, on trouvait aussi Moulins, Mercier, Delage, Cocheteux,Vermande, Garnier, Lefebvre et Garnier.

Pour l’équipe 1, la saison se poursuit avec le Championnat de France « seconde série ». Sucessivement, Versailles bat l’Iris Lambersart de Lille (24-0), Vannes (12-3), Tulle (avec son plier international Merckx, 21-6 après prolongations). Clamart est éliminé à ce stade de la compétition par Saint-Vallier (avec son deuxième ligne international et capitaine Vallat, 11-20).

C’est ce même club de Saint Vallier que Versailles est amené à rencontrer en ½ finale le 23 Avril 1969.

Robert Vallat
Robert Vallat

Ce match a lieu dans des conditions que la presse qualifie de  » temps épouvantable, pluie torrentielle pendant les 3/4 de la partie, pelouse archi-glissante « . Le match ne se déroule que dans un petit périmètre. Versailles ne peut exploiter la force de sa ligne arrière « magique » et ne s’incline, après avoir mené par 3-0 à la mi-temps, que sous deux coups de boutoir du Capitaine Vallat. Que de regrets ! En finale, Saint Vallier devient Champion de France en battant son adversaire par plus de 30 points d’écart !

Ce qui reste de ce match est la photo ci-dessous, prise 15 minutes avant le début du match, juste avant que la pluie torrentielle ne s’abatte en anéantissant les espoirs des versaillais.

Debout (de gauche à droite) : Maire (Entraîneur) – Hughes Lambert – Marc Pietri – Gilles Lemaire – Jean-Paul Verdier – Marc Damiens (Capitaine) – Alain Dermenjian – André Soulié – André Furon – Jean-Claude Séguier (Président). Accroupis (de gauche à droite) : Roger Fournil (Trésorier) – Yves Tignières – Jean-Paul Fichet – jean-Claude Causse – Olivier Neyreneuf – Michel Saudan – Pinéda – Bernard Maillot.

Pour fêter ces succès, la Municipalité organise une grande réception. André Meissonnier ( Maire-Adjoint chargé des Sports) félicite successivement Marc Damiens (capitaine des seniors) et Nicolas Grimal (capitaine des juniors). Pour l’anecdote, Nicolas Grimal est le fils de Pierre Grimal (le co-auteur avec Adrien Cart de la très célébre grammaire latine de Cart et Grimal)… aujourd’hui, Nicolas Grimal n’est rien moins que Professeur au Collège de France (titulaire de la Chaire de Civilisation Pharaonique Egyptienne) !!!

Juniors 69 Grimal Mairie
Hotel de ville

Cette saison magnifique se termine par un nouveau grand tournoi international organisé les 14 et 15 Mai au Stade Montbauron et qui est gagné par Winchester aux dépens de Cardiff, Plaisir et Versailles.

La saison 1969 -1970 est marquée par le départ de Jean-Claude Causse (superbe trois quart centre jusque là professeur d’education physique au Lycée Hoche) et celui de Lemaire pour les service militaire. Vercruysse, Alain Maillot (le frère de Bernard), Christian Lafon (ex Gaillac) et Grialou rejoignent le club. En Octobre, Versailles enchaîne les victoires (14-3 contre le CSM Clamart son rival traditionnel, 19-3 contre Saint Germain, 14-6 contre Les Mureaux) et finit 1er de la poule malgré une défaite de justesse contre Clamart au match retour. Dans l’équipe de Clamart de forts joueurs sont présents (Pauly, Ligaon, Suquet, Roudeix, Lenoir, les frères Chenel entre autres). Les équipiers premiers versaillais de cette saison sont : Vercruysse, Tenant, André Furon, André Soulier, Alain Dermenjian, Gilbert Duysens, Jean-Paul Verdier, Marc Damiens, Nicole, Marc Pietri, Bruno Neyreneuf, François Robert, Yvon Colleaux, Hughes Lambert, Michel Saudan, Jean-Paul Fichet, Jean Bouillaguet, Bernard Maillot et Alain Maillot, Christian Lafon, Grialou, Yves Tignières, Alain Drucy et Olivier Neyreneuf.

Dans une poule finale à trois clubs Versailles finit Vice-Champion d’Ile de France et dispute le championnat de France Honneur pour une éventuelle montée en 3ème division. En 32ème et 16ème de finale, Versailles bat Elbeuf par 25-6 et Laon par 6-0. Le match de montée en Nationale se joue le 15 Avril à Chartres contre l’US Tours. Il faut gagner et aller en quart de finale pour rejoindre la Nationale 3.

Versailles déjà handicapé par les absences de Jean-Paul Verdier, Marc Damien et Yves Tignières a de nouveau la malchance de jouer sous une pluie continuelle un match capital. L’engagement plus que limite et peu sanctionné des joueurs de Tours entraîne les blessures de Yvon Colleaux et de Bernard Maillot. Versailles finit à 13 et perd ce match trop violent par seulement 9-3.

Ce même jour, Clamart s’incline par 6-0 contre Facture. La tristesse de ces deux clubs ne durera qu’un mois car le 27 Mai la Fédération Française de Rugby repêche les perdants des 8ème et les fait monter en Nationale 3.

logo racing club Versailles
Rc Versailles monte en division 3