Le Racing Club de Versailles, 1980-1992 (les Années « Yo-Yo »)

Ecusson RCV

Les saisons 1980-1981, 1981-1982 et 1982-1983 sont donc des années « Ile de France » avec comme adversaires des Clubs anciennement nationaux tels Poissy, Savigny, Courbevoie, Créteil, Epernay, Massif Central, Soissons, Reims et des clubs plus régionaux (Limay, Brétigny, Arpajon, Brétigny, Fontainebleau, Val d’Yerres, Aulnay, Creil, Ris-Orangis, Melun, Achères, Gonesse, Ivry)

Versailles Le Chesnay 83-84

A noter aussi, ces années là, les derbys redoutables entre clubs des Yvelines (Versailles, Saint Germain en laye, Le Chesnay et Saint-Cyr dans la même poule lors de la Saison 1982-1983, Versailles et Le Chesnay ensemble pour la saison 1983-1984).

Versailles se classe en général 3-4ème sans avoir l’opportunité de rejouer la « montée ». Outre les joueurs présents sur les photos ci-après, on trouve parmi les Seniors Soubrat, Ledréau, Delamazure, Nieddu, Esteban, Gruger, Berthomieu, Rainteau, Patrice Crapoulet, Emmanuel Blanquart, Desgez, Coulon, Alain Gaudinet, Bob, Michel Lebon, Eric Dauchy, Berrenechea, Pascal Ollivier, Jean-Paul Grand, Mesure, Alain Beuron, Thierry Mariau, Billy, Valois, Fourmont, Lannoux, Raymond Lortal

Versailles 1981

Equipe 1980-1981 , de gauche à droite, debout : Arnouilh, Bren, René Marchand, Yvon Colleaux, Gilles Cliquet, Pierre Delgal, Pascal Charlier, accroupis : Olivier Neyreneuf, Michel Lebon, Dordonnat, Jean-Paul Fichet, Thierry Tonnelier, Alain Pougault, Gérard Chirac.

Versailles 1981-1982

Equipe 1981-1982, de gauche à droite, debout : Marc Saint M’Leux, Philippe Gimenez, Philippe Steverlynck, Bruno Célerier, Galvaing, Gilles Cliquet, Commandeur, Pascal Charlier, Gautereau (Entraîneur), accroupis : X, X, Juan, Jean-Paul Fichet, Blanchet, Bourlon, Gratiot.

Cette année là, l’équipe des Minimes est entraînée par Jacques Cros et Olivier Neyreneuf. La composition de l’équipe qui est présentée ci-dessous est intéressante car elle regroupe quelques joueurs qui auront marqué l’Histoire du club.

Minimes 81-82

De gauche à droite : Olivier Neyreneuf (Entraîneur), Nicolas Ghigant, Edouard Lafon, Laurent Fritz, X, X, Stanislas Comar, Brice ?, Nicolas Gibert, Jacques Cros (Entraîneur), accroupis : André Philippe Millet, X, Eric Rumeau, Gregory Morisse, Christophe Ollivier, Christophe Vellard, Alexandre Appert,Antoine Hémon-Laurens

Les Vieux Crampons du Roy Soleil sont encore actifs cette saison là.

Vieux Crampons

De gauche à droite : Roger Fournil, Alain Pougault, Michel Barré, Yannick Cros, Didier Bévillon, Jean-Claude Séguier, Raymond Lortal, Prunetta (1), X, Niot, Delamazure, X, X, X, Henri Poublanc, Gautereau -accroupis : Michel Prunetta (2), Rainteau, Bernard Maillot, André Furon, X,X, Hubert Poulot

En Novembre 1981, Philippe Capelle qui était alors conseiller municipal de Versailles démissionne de la présidence du Racing Club de Versailles, une place qu’il occupait depuis 4 années déjà. Philippe Capelle est en désaccord avec la politique sportive de la ville vis à vis du Racing.

Le 1er décembre, Jean-Claude Séguier le remplace en étant brillamment élu à la présidence du Club Omnisports.

Seguier president 1981
Capelle demission 1981
Séguier au crible
Versailles 83-84

Equipe 1983-1984, de gauche à droite, debout : Philippe Gimenez, Raymond Lortal, Philippe Steverlynck, Patrice Crapoulet, Alain Ledréau, Gilles Cliquet, Billy, Pierre Delgal, accroupis : Michel Lebon, Nieddu, Jacques Moreau, Thierry Mariau, Gratiot, Emmanuel Blanquart, Fourmont (Eric Dauchy, Valois, Lannoux,Alain Beuron, Alain Pougault, Patrice Villain, Rainteau sont aussi des joueurs de cette saison).

A l’aube de la saison 1984-1985, la veille du premier match de championnat, un coup de tonnerre frappe le club. Alain Pougault disparaît dans un misérable et tragique accident de voiture à Ville d’Avray, la veille du début du Championnat.

Pougault

Alain Pougault avait 30 ans et déjà 15 années de présence au sein du Racing Club de Versailles. Tout en étant joueur titulaire de l’équipe première, Alain Pougault avait fait le choix très jeune de devenir dirigeant puisqu‘il était depuis 1979 le Secrétaire du Club.

Dans ce même accident, Pascal Charlier (le capitaine de l’équipe 1) a la jambe fracturée et se trouve indisponible pour toute la saison.

La saison est difficile et ce sont les mêmes joueurs qui sont présents avec quelques nouveaux (Laurent Fritz, Gruger, Courtois, Yann Marcille, Jean-Paul Grand, Franck Moulinier, Boyer, Philippe Mortessagne, Gilles Chanson et même Olivier Neyreneuf qui fait son retour comme demi de mélèe à l’âge de 36 ans contre Bobigny).

Lors de cette saison 1975-1976, trois joueurs de Saint Cyr rejoignent Versailles (Geneau, Gautier et Lecomte) et viennent s’adjoindre à : Olivier Neyreneuf, Jacques Recchia, Philippe Devos, Labitte, Henri Neel, Jean-Claude Domergue, René Marchand, Rainteau, Dominique Laurent, Michel Lebon, Hubert Gaillot, Jean-Paul Fichet, Barreau, Alain Pougault, Champeau, Guy Taris, Demeulenaere, Galvaing, Jean-Pierre Bécourt, Gilbert Duysens, Yvon Colleaux, Jean-François Luiggi, Gilles Cliquet, Patrice Villain, Alain Dermenjian, Pajolle, André Furon, Martin, Brian (2ème ligne de soutien, Australie) et Jeffries (3ème ligne, Angleterre) et Pike (USA).

En fait, cette saison est marquée par les exploits de l’equipe des Cadets qui sont entraînés par Jacques Cros et Olivier Neyreneuf. Ils se qualifient d’abord pour la poule finale du Championnat d’Ile de France (victoire contre le PUC et la VGA Saint-Maur, défaite contre le Racing Club de France), puis pour le Championnat de France « Elite ».

Lors de cette compétition, ils battent sucessivement Gravenchon par 26-0, Meaux par 7-0 et Ris Orangis par 13-7 en 64ème,32ème et 16ème de Finale du Championnat de France.

Brive Cadets
Cadets

L’aventure s’arrête le 2 Mai à Chateauroux en 8ème de finale, contre le grand CA Brive, sur le score de 7-16.

Versailles dont la force première est son jeu de ligne derrière est privé de ballons par le pack surpuissant de Brive mais arrive quand même à marquer un superbe essai de 3/4 par Dupuy.

Cadets Brive Echauffement
Cadets Brive

Debout : René Canut-Monget (Educateur), Nicolas Gibert, Frédéric Pichon, Xavier Faure, André Philippe Millet, Jérôme Vidau, Hubert Dupuy, Damien Rivoire, Philippe Guerder, Axel Pecquet, Pierre Alain Vaillant, Samuel Gaudinet, Guillaume Florinda, Alexandre Appert.

Accroupis : Alain Bézian, Antoine Hémon-Laurens, Nicolas Sire, Arnaud de Pins, Fabrice Larrieu, Stéphane Berterretche, Grégory Morisse, Christophe Vellard, Hiep N’Guyen.

Le 16 Mai, le 1er Challenge Alain Pougault est organisé pour honorer sa mémoire.

Alain Pougault

Tragique saison décidément, à la fin du mois de mai, Michel Prunetta disparaît à l’âge de 20 ans des suites d’une maladie fulgurante.

Lors de l’Assemblée Génèrale du 12 Juin 1985, Michel Barré décide de ne pas se représenter et René Canut-Monget est élu Président de la Section Rugby du Racing Club de Versailles.

Michel Barré
Canu-Monget
Canu-Monget président

Pour la Saison 1985-1986, les joueurs sont : Alain Beuron, Bertrand, Philippe Gimenez, Patrice Crapoulet, Philippe Steverlynck, Raymond Lortal, Pascal Charlier, Perron, Courtois, Pierre Delgal, Emmanuel Blanquart, Choquet, Olivier Fritz, Michel Lebon, Jean-François Villers, Philippe Mortessagne, Yann Marcille, Eddie Peyrou, Franck Moulinier, Gratiot, Patrice Coulon, Blanchet, Formont, Valois.

Il s’agit d’une poule de série Honneur avec L’Hayes les Roses , Compiègne, Rosny sous Bois, Neuilly sur Marne, Clermont sur Oise, le Chesnay et Rambouillet .

Versailles termine péniblement 6ème. Un choc psychologique est fait en fin d’année avec l’intégration en équipe 1ère des jeunes Juniors tels Xavier Faure, Alexande Appert, Christophe Ollivier, Fabrice Larrieu.

Pour la deuxième édition du Challenge Alain Pougault qui se déroule le dimanche 25 mai, un équipe mixte de Béziers emmenée par Henri Cabrol et Jean-Marc Cordier est opposée à une sélection des Yvelines au sein de laquelle joue Pierre Delgal.

Alain Pougault Versailles-Béziers
Alain Pougault Beziers Versailles nouvelles

En ouverture, les Juniors de Versailles résistent fort bien à Béziers en ne perdant que par 12-3.

A l’issue d’une journée superbe et nostalgique, Monsieur Henry Pougault (père d’Alain, décédé en 2005) remet la Coupe à Henri Cabrol en présence de René Canut-Monget, le Président du club.

Le RCV a gagné un public

Au même moment, les Benjamins de Versailles terminent glorieusement leur saison au Parc des Princes en ouverture de la finale du Championnat de France Toulouse -Agen. Le bilan de cette saison pour les benjamins versaillais est éloquent : 39 matches, 36 victoires, 1 nul, 2 défaites, 221 essais marqués pour seulement 30 encaissés !

Benjamins RC Versailles vainqueur du tournoi du Parc des Princes

La poule de la saison 86-87 comprend Lagny, Savigny, Blanc-Mesnil, Domont, Noisy le Grand, Fontainebleau et Gretz Tournan, Les joueurs sont Philippe Gimenez, Alain Valois, Alain Beuron, Philippe Steverkynck , Jean-Paul Grand, Eddie Peyrou, PierreDelgal, Pascal Charlier, Patrice Crapoulet, Laurent Fritz, Yann Marcille, Benoit Levasseur, Emmanuel Blanquart, Pascal et Christophe Ollivier, Antoine Hemond-Laurens, Gilles Dordonnat, Philippe Veyssière, Thierry Dupinay, Jean-François Villers, Eric Dauchy, Philippe Mortessagne, Jacques Moreau, Bernard Dumont.

Alain Pougault Versailles-Béziers

Debout (de gauche à droite) : Alain Valois – Emmanuel Blanquart – Philippe Mortessagne – Philippe Gimenez – Patrice Crapoulet – Yann Marcille – Philippe Steverlynck – Pierre Delgal – Accroupis (de gauche à droite) : Jacques Moreau – Philippe Veyssières – Christophe Ollivier – Thierry Dupinay – Jean-François Villers – Xavier Faure – Gilles Dordonnat

Après 14 victoires dont deux contre Domont, un nul contre Fontainebleau et une défaite à Blanc-Mesnil, Versailles termine 1er de la poule et se voit attribuer le club du Havre pour la montée en Nationale 3.

Le match aller joué à Rueil sous le vent et la neige se termine par un match nul 7-7 avec les avants Havrais dominant les Versaillais. Le 10 Mai, sur le terrain de Gravenchon, Versailles s’impose sans bavure en contrant le Havre devant et en achevant le travail derrière (essais de Bernard Dumont, Philippe Mortessagne et Antoine Hémond)

LeHavre 1987 division 3 nous revoilà
Le Havre Crapoulet

Debout (de gauche à droite) : Pierre Delgal – Eddie Peyrou – Patrice Crapoulet – Boyer – Benoit Levasseur – Jean-PaulGrand -Alain Valois – Philippe Steverlynck – Accroupis (de gauche à droite) : Thierry Dupinay – Bernard Dumond – Christophe Ollivier – Jean-François Villers – Pascal Ollivier – Xavier Faure – Antoine Hémon-Laurens.

Victoire Havre

Lors de la saison 1987-1988,la poissonnerie « La Marée », située sur la Place du Marché et dirigée parMr Belugeon, devient alors un des premiers sponsors du rugby versaillais avec un lien spécifique pour l’Ecole de Rugby.

Belugeon La Marée de l'école de rugby
Première école de rugby

En cherchant bien sur cette photo, on peut trouver Xavier Hémon-Laurens à l’extrème gauche en train de remonter ses chaussettes (il est titulaire en 2006 à Domont, Fédérale 1). Il y a debout à la 5ème place à partir de la gauche Thomas Lombard (international Elite, Champion de France avec le Stade Français, en 2006 à Worcester), Arnaud Barré entre deux têtes à coté de lui(Arnaud a été champion de France Cadets et Juniors Crabos avec le Racing Club de France), Matthieu Laporte troisième à partir de la droite en position accroupie ( Matthieu a été joueur de Pro D2 au Metro Racing, au LOU et au SBUC, à Landsowne en 2006).

Il est à noter qu’il ne reste au Club de l’effectif de la photo que deux joueurs en 2006 (Antoine Lebefaude, accroupi, à l’extrème droite) et Guillaume Neyreneuf (« la crevette », 8ème à partir de la droite en position accroupie).

En Seniors, le passage en Division 3 est bref. Le Club attaque la saison 87-88 affaibli, n’ayant pu conserver la totalité de son effectif.

Les joueurs de cette saison sont : Philippe Gimenez, Alain Beuron, Yann Dumain, Pierre Delgal, Yann Marcille, Pascal Charlier, Xavier Faure, Jean-François Villers, Emmanuel Blanquart, Thierry Dupinay, Benoit Levasseur, Jean-Philippe Elie, Philippe Steverlynck, Eddie Peyrou, André Philippe Millet, Eric Dauchy, Hervé Masson, Jacques Moreau, Gilles Dordonnat, Jean-Yves Rasplus, Olivier de Pastors, Christophe Ollivier, Philippe Mortessagne, Alain Valois, Gilles Chanson, Fabrice Poulhes, Jean-François Clavé, Alain Fritz, Sassy, Alain Ledreau, Bernard Dumont et Fourmont.

Armentieres 1988

Versailles est finalement relégué avec 5 victoires seulement (15- 6 contre Verdun, 9-6 contre Antony, 16-3 contre Choisy le Roi,7-6 contre Meaux et 10-3 contre Metz), un match nul (24-24 contre Armentières), et 12 défaites (4-10 et 14-15 contre Genevilliers, 10-19 et 14-22 contre Compiègne, 4-32 contre Metz, 12-24 contre Choisy le Roi, 9-31 et 12-18 contre Bobigny, 4-23 contre Antony, 0-23 contre Verdun, 8-10 contre Armentières et 4-22 contre Meaux).

img_Canu-Mongetimg_Pierre_Briand

Retour en Honneur Régional pour la Saison 1988-1989. René Canut Monget cède sa place de Président de la section Rugby du Racing Club de Versailles à Pierre Briand qui devient l’un des plus jeunes présidents d’un club de Rugby en France.

 

Versailles ne se qualifie pas mais remporte le Challenge Tauziet en battant Sarcelles par 31-11. Les joueurs restent les mêmes avec quelques nouveaux ou des reveants (Thierry Mariau, Bertrand Grocq, Stéphane Berterretche, Jean-Luc Cottin, Franck Moulinier, Ramos, Chivallier, Gregory Morisse, Christophe Soleau, Nicolas Gibert, Brun).

Seniors rcv

De gauche à droite, debout : Alain Beuron, Philippe Steverlynck, Philippe Gimenez, Grégory Morisse, Yann Dumain, X, Yann Marcille, Alain Fritz, Patrice Crapoulet, Pierre Delgal, accroupis : Thierry Dupinay (coupé), Philippe Mortessagne, Hervé Masson, Philippe Veyssière, Jean-Yves Rasplus, Arnaud de Pins, Christophe Ollivier, Jean-François Clavé

Cette année là est de nouveau formidable pour les Cadets qui sont entraînés par Philippe Gimenez et Jean-François Villers et qui se qualifient pour le Championnat de France « Elite ».

RCV cadets Relance 88
Cadets touche 88
Cadets Gimenez Racing

En poule finale Ile de France, ils battent le Racing Club de France 7-3 (un essai de Cédric Rosso) au stade de Porchefontaine devant un public nombreux (photos ci-dessus). En fin d’année, ils battent successivement Quimper (48-0), Nantes (14-7), Chateauroux (32-17), Le Havre (18-10) et sont malheureusement éliminés en 1/8ème de finale du Championnat de France par Bourges 18-10.

Cadets Gimenez nationaux

de gauche à droite, debout : Roger Fournil,Gilles Benoin, Dominique Padovani, Johan Fournil, GuillaumE Molliens, Geoffroy Hue, Thierry Paul, Cyril Murier, Gilles Grygas, Thomas Martin, Philippe Gimenez, accroupis : Nicolas Tréguier, Roamin Gaudinet, Alexandre Boulle, X, Cédric Rosso, Olivier Fritz, Sylvain Rivoire, Hughes de Pins.

En fin de saison, les Cadets remportent le Tournoi d’Auray en battant, le SNUC, Trignac, Tours, Compiègne et Saint-Nazaire.

Le 17 mai, le jubilé de Guy Taris et de René Canut-Monget est fêté au stade Porchefontaine. Guy et René jouent avec leurs fils contre d’autres Pères entourés de leurs propres fils.

De gauche à droite : René Canut-Monget avec un de ces fils, Jean-Paul Grand, Michel Barré, Olivier Neyreneuf, Gratiot, Yvon Colleaux, Guy Taris, accroupis : Stéphane Canut-Monget, Alain Gaudinet, Alexandre Boulle, Jean-Michel Grand, Arnaud Barré, Guillaume Neyreneuf (« la crevette »), Nicolas Gratiot, deux enfants de Yvon Colleaux et Vincent Taris.

De façon plus éclatante et officielle, le 28 mai 1989, à Plaisir, Jean-Claude Séguier fête son Jubilé « Rugby » avec Louis Barraque de Plaisir. Une équipe de l’Amitié et de la Reconnaissance est montée.

De gauche à droite, debout : André Soulier, Philippe Gimenez, Bruno Neyreneuf, Raymond Lortal, X, Yann Dumain, Jean-Claude Domergue, Pierre Delgal, Laurent Fritz, Philippe Mortessagne, Guy Taris, Armand Périé, (Président en 2006 du Comité des Yvelines), Marcel Martin (Président du Comité des Yvelines à l’époque, Président du Biarritz Olympique en 2006). De gauche à droite, accroupis : X, Bernard Maillot, André Furon, X, X, Jean-Claude Séguier, Jean-Louis Croquet, X, Olivier Neyreneuf, Michel Barré.

Pour la Saison 1989-1990, les entraîneurs Seniors sont Benoit Levasseur et Bernard Cuguillère. Les joueurs sont : Philippe Steverlynck, Alain Beuron, Frédéric Raffalli, Yann Marcille, Fabrice Poulhès, Grégory Morisse, Laurent Fritz, Jean-François Clavé, Ruiz, Bakouch, Arnaud de Pins, Jean-Yves Rasplus, Hervé Masson, Thierry Machoire,Christophe Soléau, Christophe Ollivier, Lanoue, Cassignac, Bertrand Huot, Philippe Mortessagne, Philippe Veyssière, Eric Dauchy, Jacques Moreau, Stéphane Berterreche, Olivier Fritz, Cailleau, Jean-Marc Bruel, Nicolas Gibert, Jean-Philippe Elie, Eddie Peyrou, Jean-Luc Cottin, Bertrand Grocq.

Au mois de Novembre, le club est honoré par la ville.

Le 31 janvier 1990, on apprend la mort de Jean-Louis Moreau qui avait été l’un des fondateurs avec Louis Séverin et Jean-Louis Croquet du Versailles Rugby Club, le club étudiant des années 1960.

Le 14 Mars, une sélection des Yvelines avec Pierre Delgal et Laurent Fritz joue à Porchefontaine contre le Club japonais Toshiba.

Versailles se qualifie pour jouer la remontée en Nationale 3 en formule « aller-retour » contre Saint-Pôl sur Mer.

Le match aller à Versailles est perdu 13-20.

Versailles joue à 14 les 3/4 du match car Philippe Steverlynck est obligé de sortir du terrain après avoir reçu un affreux coup de pied de la part du talonneur nordiste. « Pas vu-pas pris » et comme, à l’époque,les remplaçants ne sont pas autorisés… le match « retour » est aussi perdu 9-22, à 15 cette fois là, dans une ambiance pas vraiment conviviale.

Une grande satisfaction est néanmoins obtenue avec les Juniors qui se qualifient pour les phases finales du Championnat de France Danet. Ils vont jusqu’aux demi-finales et s’inclinent contre Marseille 7-27 le 25 Mai.

RCV Juniors

De gauche à droite, debout : Gérard Guillemin, Etienne Demblans, Gilles Grygas, X, X, Sébastien Buisson, Christophe Chambeu, X,X, Jean-Michel Grand, Dominique Padovani, X. De gauche à droite, accroupis : Pierre de Pastors, Arnaud Plat, Fabien Trunde, Romain Gaudinet, Patrick Moura, Vincent Morisse, X, Hiep N’Guyen, Cédric Rosso. Outre ces joueurs, le groupe comprenait aussi Gaël L’Aot, Geoffroy Hue, Cattaud, Terras, Guillaume Bussy, Jean-Philippe Ricard, Alexandre Boulle, Vincent Cocquerillat,, Olivier Fritz, Nicolas Tréguier, Fabien Besson.

Si la défaite est amère, le regret ne peut être trop grand car Marseille, en suivant, remporte la Finale et devient Champion de France.

Deux années plus tard, Vincent Morisse issu de cette équipe rejoint le PUC (alors en 1ère Division Groupe A). Il devient International Universitaire et titulaire indiscutable au poste de ¾ aile et, dès sa première saison, l’un des meilleurs marqueurs d’essais du Championnat de France.

Pour la Saison 1990-1991, les joueurs sont : Roger Ghiglionda, Alain Beuron, Yann Marcille, Thierry Machoire, Olivier de Pastors, Cassignac, Lanoue, Christophe Ollivier, Alexandre Appert, Philippe Mortessagne,, Philippe Tastayre, Arnaud de Pins, Frédéric Raffalli, Philippe Steverlynck, Pierre Delgal, Olivier Fritz, Philippe Veyssière, Hervé Masson, Jean-Marc Bruel, Jean-Luc Cottin, Thierry Dupinay, Christophe Soleau, Grégoire Guillemin, Philippe Gimenez, Fulco, Brun, Hughes de Pins, Signerin, Bersot, Chivallier, Alain Fritz, Hubert Dupuy,

La première étape du championnat est une phase de brassage de laquelle Versailles n’arrive pas à se sortir correctement.

A Noêl, Versailles est relégué en Promotion Honneur tout en ayant la chance de voir arriver Yves Ledauphin, le Montois qui est militaire de carrière (aviateur) et muté sur la base de Villacoublay.

Yves Ledauphin va alors prendre la direction des Seniors en s’appuyant sur Pierre Delgal, le Capitaine de l’équipe 1. Versailles va alors gagner 5 matches d’affilée, se qualifier et remporter la finale du Championnat Ile de France Promotion par 16-9 contre….

Versailles Champion promotion honneur

En championnat de France, Versailles bat Mallemort 12-6 (32ème de finale), Saint Bonnet 21-16 (16ème de finale) et échoue 16-26 en 8ème contre Boujan (à la mi-temps, sous un vent déchaîné, Boujan mène 26-0 !).

Au mois de Juin 91, un scandale affecte le club Omnisports du Racing Club de Versailles dont Jean-Claude Séguier est le Président. Le trésorier Marc Lumat détourne à des fins personnelles plus de 290 000 francs.

Cette affaire va faire les gros titres de la presse locale et entraîner le Racing vers l’abîme. Certaines sections vont en effet se retrouver en difficulté financière du fait du retard pris dans le versement des subventions ou même de la diminution de ces subventions.

Versailles redémarre la saison 1991-1992 en Honneur Régional. L’effectif est globalement celui de la saison précédente avec quelques nouveaux tels Yann Dumain, Billy Nivain, Pierre Depastors, Jacques Moreau, Bertrand Huot, Serigny…

En janvier 1992, 7 sections décident de quitter le Club Omnisports du Racing Club de Versailles (le kendo, l’aïkido, le taï-kwendo, le taï-jitsu, le skateboard , le triathlon ..et le Rugby).

Après 17 année passées au sein du Racing, le Rugby Versaillais redémarre une nouvelle vie sous la forme d’une Association indépendante loi 1901, le Rugby Club de Versailles.

Pierre Briand, le Président, dépose le nom et les statuts du Club nouveau le 23 Janvier 1992 à la Préfecture des Yvelines. Une nouvelle page sous un autre nom s’ouvre pour le rugby versaillais….