Ce dimanche était la dernière journée de la phase retour du championnat Ile de France Honneur.

Au programme, les équipes 1 et 2 du RC Vincennes qui fort de leurs derniers résultats venaient pour ne rien lâcher.

Pour l’équipe réserve déplacée sur le terrain synthétique, il fallait absolument gagner si possible avec le point de bonus offensif pour confirmer  la seconde place de la poule déjà acquise avec le maximum de points au classement.

La décontraction était néanmoins de mise lors de l’avant match, les Versaillais prenant un court bain de soleil  sur l’herbe au son de la guitare et des chansons de Georges Brassens !

Place au terrain avec une équipe vincennoise bien en place et qui fait du jeu ! Les Versaillais très volontaires vont serrer les rangs et faire d’abord parler leur volonté défensive. Puis, petit à petit, ils vont desserrer la pression pour prendre le jeu à leur compte.

Sans que le match ne soit facile, les Versaillais vont finalement s’imposer sur le score de 37-7, avec le point de bonus offensif, en marquant six essais pour un seul encaissé.

Bravo à tous pour cette brillante qualification pour les ½ finales du Championnat d’Ile de France qui seront jouées le dimanche de Pâques.

Place aux équipes unes, sur le terrain N°5 !

Une ultime possibilité de qualification pour les Versaillais résidait dans une victoire bonifiée pas évidente, avec simultanément des résultats négatifs pour Mantes Limay et Bagneux qui recevaient respectivement Vitry et Sarcelles. Autant dire que la probabilité combinée de satisfaire ces exigences était très faible !

Devant une chambrée de spectateurs sonores et dynamiques dans la tribune et plus calme tout autour du terrain, les Versaillais, contrairement aux week-ends précédents, allaient faire une entame de feu avec sûrement les plus belles 30 premières minutes de la saison. Une conquête très propre en touche, des avants dynamiques, une charnière au service de la continuité du jeu, et du mouvement, et du retour…

Le 1er essai versaillais marqué à la 10ème minute en est le meilleur exemple. Une dizaine de temps de jeu qui balayent le terrain pour une percée plein axe superbe de Paul Ottou qui s’arrache jusque sous les poteaux, malheureusement en se blessant au moment d’aplatir.

 Avec la transformation d’Antoine Dussaix, Versailles mène 7-0, et 7-3 sur une pénalité vincennoise jute sur le renvoi après l’essai. Dommage !

Mais Versailles continue de plus belle et va marquer deux nouveaux essais dans les 5 minutes qui suivent.

Antoine Dussaix va récupérer un ballon de Paul Ottou après une longue attaque suivie d’un renversement sur la droite. A 5 m de la ligne, Antoine Dussaix va marquer son 1er  essai de l’après- midi, essai transformé par lui-même pour un score de 14-3 en faveur des Versaillais.

Deux minutes plus tard, ce même Antoine Dussaix est servi par Damien Verstraete à son intérieur et au ras de ligne d’avantage. Lancé dans le plein champ, Antoine évite un 1er adversaire et va cadrer puis déborder par la gauche l’arrière vincennois pour un second essai puncheur entre les poteaux…transformé par lui-même en portant le score à 21-3.

La suite, ce sont les Versaillais qui sont pénalisés et qui se retrouvent à 13 contre quinze, ce dont va profiter Vincennes qui n’est pas venu jouer souvent dans le camp adverse pour se voir attribuer un essai de pénalité plutôt sévère. Juste avant la mi-temps, Vincennes revient à 10-21.

La seconde mi-temps va être un peu moins rythmée que la première. Les Vincennois font tout pour recoller au score. Mais ils ne peuvent contrecarrer une longue action versaillaise qui rebondit sur la droite pour un essai de Matthieu Bourgeois en moyenne position, à la 50ème minute. Cet essai n’est pas transformé, le score est de 26-10 pour les Versaillais.

Malgré les aller et retour, plus rien se sera marqué jusqu’au temps additionnel où Vincent Rodionoff sert Antoine Dussaix d’une chistera intérieure, juste sur la ligne d’avantage. C’est alors la course limpide qu’on connaît si bien à Versailles, depuis longtemps, maintenant pour un 3ème essai d’Antoine Dussaix, synonyme de coup de chapeau, essai de nouveau transformé par lui-même.

Ce match se termine dans la joie sur une belle victoire bonifiée 33-10 (5 essais à 1) sur des Vincennois qui se sont battus jusqu’au bout.

Félicitations à tous pour la qualité du spectacle de l’après-midi et aux deux joueurs qui pour la première fois de la saison ont joué en équipe première : Alexandre Chevre Derue et Guillaume Berten…

Pendant ce temps-là, Mantes-Limay et Bagneux ont fait le job en assurant leur victoire à domicile. Versailles restera donc en division honneur la saison prochaine. ..

Il ne faudrait pas finir cet article sans mentionner que la fête du jeu a été belle et complète hier à porchefontaine…des essais, des essais, des essais !

En ouverture du match des équipes Seniors « unes », sur le terrain d’honneur, l’équipe Belascain de Versailles (18,19 et 20 ans) rencontrait le club de Viry Châtillon.

Les Belascain entraînés depuis deux années par Guillaume Neyreneuf et Vincent Rodionoff ont sorti le grand jeu avec une très grande détermination pour finalement remporter une très belle victoire sur le score de 34-24 (5 essais à 3) !

A suivre …