Après le derby remporté de justesse le week end dernier et avec une remobilisation des troupes sur la semaine d’entraînement: Le staff était rassuré pour aborder ce match retour contre Gennevillers.

Mais c’était sans compter sur la luxation du pouce de notre ouvreur Edouard Velly à la fin de l’entraînement. Ce qui a pour conséquence la titularisation de Ghislain drion au poste de 10 dès son retour parmi nous.

Après une entame de bonne facture, les Versaillais commencent à perdre quelques ballons en conquête directe et à sortir du projet de jeu en tentant quelques passes impossibles dans la défense qui vont nous faire très mal!.

Chaque ballon rendu est parfaitement négocié par notre adversaire du jour qui avec une détermination indéniable et un facteur chance à minorer. Mais bel et bien présent! On  se retrouve ainsi  à 5 reprises derrière nos poteaux.

Mais la chance ne sourit-elle pas aux audacieux?

Au cours de cette mi temps à sens quasi unique, les duels étant gagnants pour les visiteurs c’est sur un cinglant 31 à 00 que l’arbitre va siffler la mi temps!

Mais sur une énième charge des avants de Gennevilliers notre 10 se fait sonner, il ne pourra reprendre la partie …… et à nouveau « 10 de chute »

Sur le second acte les Versaillais montrent un tout autre visage emmenés par un surprenant maillot vert Tazio Balkouqui avec son charmant fan club sur la touche, se déchaîne sur les rucks et les plaquages.

A noter également l’excellente prestation de notre pilier italien allessandro Ramini, puisqu’il finira le match sans prendre de carton pour anti jeu! Félicitation à eux 2.

Les Versaillais se voient remporter la seconde mi temps sur le score de 7 à 00.  L’état d’esprit d’équipe et surtout une bien meilleure gestion de nos temps forts avec une occupation intelligente de l’espace de jeu nous permettent de relever la tête et d’équilibrer le rapport de force.

Le score final de 7 à 31 est lourd. Mais sur ce 2ème acte nous avons vu qu’un fond de jeu est en place dans ce groupe; dès que ce qui est travaillé à l’entraînement est mis en place et que les joueurs font l’effort de jouer pour eux et pour les autres!

Enfin pour finir, la nenette de la semaine est attribuée à cédric margaleff. Qui par son implication sans faille à l’apéro du vendredi soir a payé un lourd tribu le lendemain à son « job lycéen ». En effet son manque de motivation et la gueule de bois du samedi ont conduit son patron à le remercier pour ses bons et loyaux services!!!!

A croire qu’il n’y a pas que les 10 qui ont chuté cette semaine………